Affiches de propagande

Affiches de propagande à destination de la population

Photo de l'exposition temporaire - 1 La salle d'exposition temporaire est consacrée à la présentation d'une série d'affiches ramenées d'Alger par Henri Queuille lui-même. Il se trouvait alors en Afrique du Nord en sa qualité de Président par intérim du Gouvernement Provisoire de la République Française.
Ces affiches sont pour la plupart des affiches de propagande visant à exalter le sentiment français de lutte et de résistance contre l'occupant allemand.

D'autres affiches rappellent quant à elles les sacrifices et le soutien demandés à la population. On peut également découvrir quelques exemples d'affiches en langues étrangères, notamment en anglais.
Dans cette iconographie, il est frappant de constater l'omniprésence des couleurs bleue, blanc, rouge et de la présence de la Croix de Lorraine, symbole de la Résistance.
Enfin, plusieurs portraits du Général de Gaulle sont là pour rappeler le rôle du Grand Homme dans cette période si difficile.

L'exposition se complète par la présentation dans une vitrine centrale de quelques uns des 41 volumes des comptes-rendus du Procès de Nuremberg. Ceux-ci, édités sur une période s'étalant de 1947 à 1949, sont le témoignage du Procès qui se tient d'octobre 1945 à novembre 1946.
Premier tribunal international, il est destiné à juger les dignitaires nazis pour les motifs suivants: crimes contre la paix, crimes de guerre et crimes contre l'humanité.
Photo de l'exposition temporaire - 2

Nuremberg, lieu principal du procès, est symbolique et retenu pour des raisons pratiques et pour la facilité de contrôle militaire qu'offre la zone. Les dignitaires nazis jugés, s'ils sont bien des responsables importants du régime national-socialiste, sont présentés en fonction des captures réalisées au cours de l'année écoulée et des multiples transactions entre les alliés.

Vous découvrirez également des exemples de publications françaises entre 1944 et 1946 et destinées à la jeunesse sous forme de bandes dessinées qui exaltent le rôle des maquis et le patriotisme. De même, sont exposés deux jeux de la Libération. L'un, intitulé Le Maquis et imprimé à Brive, reprend le rôle des maquis dans la Libération, et est adapté aux événements locaux. L'autre propose aux enfants de rendre à Hitler ses V1, bombes volantes utilisées contre la Grande-Bretagne dont l'objectif était de démoraliser les populations et de perturber la production industrielle et les transports.

< Retour à l'exposition temporaire